à l’occasion des 10 ans de Kër Thiossane
Projet Partenaire du Off de la 10eme Biennale des Arts de Dakar

Pour sa troisième édition et pour les dix ans de Kër Thiossane, le festival Afropixel a choisit d’axer sa programmation autour de la question des Biens communs, sur le continent africain, et dans les contextes du Sud, à travers les nouvelles technologies et la création artistique.

Les biens communs décrivent les biens qui sont à tous mais qui n’appartiennent à personne. L’eau, l’air, les forêts ainsi que les océans ; une langue, un paysage, un code source informatique, des savoirs, un espace public, une création artistique, tous peuvent être traités comme des biens communs, à partir du moment où une communauté de personnes est unie par le même désir de prendre soin et partager cette ressource collective.

Si l’Afrique, société avant tout “communautaire” tend à abandonner certaines de ses valeurs et richesses traditionnelles, elle est en même temps capable de retraduire et de “mixer” naturellement la modernité avec son passé. Il en ressort un cadre extrêmement riche et complexe, bien utile pour arriver à penser ensemble ce que nous pouvons partager et comment.

Afropixel a invité artistes informaticiens, chercheurs, penseurs, acteurs de la société civile à échanger et à exprimer leur point de vue sur ce concept de biens communs à travers des expositions, ateliers, performances et débats.

Programme du festival :

Téléchargez-vous le dossier du festival Afropixel et le communiqué de presse du festival


PROGRAMMATION AFROPIXEL 2012


Des installations, des vidéos, des performances :

Sortie du résidence de Yassine Balbzioui
de Yassine Balbzioui
Performances en collaboration avec le collectif Demodrama Faces

Suite à un mois de résidence, Yassine Balbzioui, artiste peintre, plasticien et performeur, a réalisé plusieurs pièces inspirées par la question des biens communs.

"le voyage de Twin Freaks" from yassine balbzioui on Vimeo.

Ainsi, la pièce « Twin Freaks », une grande toile de 1m90 a été réalisée et est sortie explorer les coins improbables de la ville. De la Cathédrale au Magic Land, du Ministère des Finances au Marché de Soumbédioune. Escortée par les agents d’accueil du Musée des Biens Communs, « Twin Freaks » proposait un regard critique et ironique sur la fonction de médiation dans la création artistique contemporaine.

Au cours de sa résidence, à Kër Thiossane, Yassine a aussi choisi de pousser sa recherche en expérimentant avec des capteurs, il a créé la pièce interactive “Overground”.

Il présente également le projet d’installation « Jungle Box ». Circuit de vidéo installation, photo et peinture qui ouvre la porte à un espace peuplé d’êtres hybrides, qui parle de l’animalité et des pulsions qui nous habitent. Une jungle nouvelle, une fable contemporaine, franche et sincère.

La recherche de Yassine à Kër Thiossane a emprunté la voie des masques numériques, expérimentant le système mis au point par le collectif espagnol Demodrama Faces

L’artiste a présenté au Musée de l’IFAN et à l’Institut Français une performance qui relie danse et peinture pour la mise en scène des masques virtuels.

Voici le vidéo de le promenade de la toile « Twin Freaks » par différents emplacements à Dakar


Installations vidéos Intangibles
The Trinity Sessions

Après avoir été présentée pour la première fois dans sa globalité en mars 2012, à Johannesburg, cette installation vidéos de travaux réalisées par Trinity Session au Sénégal, en Martinique et au Mali, entre 2010 / 2011, au cours du projet Rose des Vents Numériques, cette fois-ci a été présentée au grand public et aux professionnels de la biennale de Dakar, sur un terrain vague, situé à 200 m de Kër Thiossane, derrière le Rond-point du Jet d’Eau.


Exposition “Atwork” - un projet de lettera 27 www.atwork27.org
Commissaire : Katia Anguelova | conseiller : Simon Njami
AtWork est soutenu par Moleskine.
Galerie le Manège

AtWork est un projet de lettera27 né de la collection de carnets de notes donnés par différents auteurs à la fondation lettera27 et se développant dans un premier temps sous forme d’exposition on-line. AtWork est un espace de jeu et d’expérimentation, où l’apprentissage et la connaissance sont des éléments surgissant lors de situations non préétablies, mais faisant partie intégrante du processus de création de l’œuvre.

En amont de cette exposition, de jeunes artistes et étudiants ont participé les 8 et 9 mai, à Kër Thiosane, à un atelier animé par l’artiste Amadou Kan-Si, au cours duquel les participants étaient invités à imaginer leurs propres carnets de notes en réfléchissant à des sujets tels que le processus créatif, la liberté d’expression et les licences libres.

Le vidéo de l’expérience
Le dossier AtWork Dakar


Mosaïque alternative participative “10 ans de Kër Thiossane”
Muhsana Ali - Kan Si

Pour son dixième anniversaire, Kër Thiossane a sollicité les artistes Muhsana Ali et Kan Si de Portes et Passages à réaliser dans l’enceinte de son espace une installation murale restituant l’esprit du lieu et des différents projets qui ce sont succédés dans l’espace depuis 2002.

Une grande mosaïque alternative composée de sous-verres, carreaux, miroirs et divers objets de récupération a été réalisée en collaboration avec l’équipe de Kër Thiossane et des enfants du quartier.


De la photographie, des projections


Projections de films, spécial “Biens Communs”
Rond-Point Jet d’Eau – Niary Taly - du 8 au 13 mai à 19h
Ouakam - Derrière le stade municipal à la place du marché hebdomadaire du Jeudi - 14 au 18 mai à 19h
Medina en face du Penc Mi, ex-cinema El Hadj - 19 au 23 mai à 19h

Du 8 au 23 mai chaque soir, le CNA a proposé des projections publiques gratuites de films autour de la thématique des biens communs projetées au grand publique, au Jet d’Eau, à l’intersection de Niary Taly, au village d’Ouakam et à Medina. Parmi eux, une série de courts-métrage et de vidéos réalisés ou sélectionnés par Kër Thiossane, en collaboration avec des artistes dakarois, autour des biens communs, dans le contexte sénégalais.


Le studio Photo Numérique Ambulant
Rond-Point Jet d’Eau – Niary Taly - du 8 au 13 mai - 11h / 19h
Ouakam – Derrière le stade municipal à la place du marché hebdomadaire du Jeudi - du 14 au 18 Mai – 11h/ 19h
Medina en face du Penc Mi- Ex-cinema El Hadj - du 19 au 23 - 11h / 19h

En journée, le CNA a proposé le Studio-photo Numérique Ambulant. Les habitants de différents quartiers de Dakar étaient invités à des séances de portraits sur des fonds et visuels issus de l’atelier « Dakar Typo » réalisé en mars à Kër Thiossane avec de jeunes artistes sénégalais, maliens et burkinabés. Chacun a pu choisir son cadre et la disposition de sa photo et a pu repartir avec un tirage personnalisé. Les portraits ont été ensuite exposés à Ker Thiossane ainsi que dans différents emplacements de la Biennale.

Voici le lien de l’album avec tous les photos faits à le Studio-photo Numérique Ambulant.


Ouakam Village de Dakar
Installation de photographies d’Elise Fitte-Duval
dans le quartier d’Ouakam - Derrière le stade municipal à la place du marché hebdomadaire du Jeudi
Projection lundi 14 mai à 19h en partenariat avec le CNA

Interpellée par les premiers quartiers du village de Ouakam aujourd’hui en pleine métamorphose, Elise Fitte-Duval a entamé un travail photographique sur les habitants de ces quartiers, leurs espaces de vie et la façon dont le village a évolué en fonction des nouvelles réalités de la capitale dakaroise.

Dans le cadre du festival, les portraits de Elise ont été restitués aux habitants lors de la projection “Espace de vie à Ouakam” réalisé par l’équipe de Ker Thiossane


Des débats


Responsabilité de la création artistique dans la construction de l’en-commun
Intervenants : Achille Mbembe, Simon Njami, Ibrahima Wane, Kan-Si, Ken-Bugul, Thiat de Y’en a Marre, Felwine Sarr
Facilitateur Ibrahima Wane
Dimanche 13 mai à 15h
Kër Thiossane

Suite à une série de "Petit Déjeuners en Commun" qui se sont tenus à Kër Thiossane, depuis janvier 2012, et qui ont permis d’amorcer une réflexion autour des biens communs dans notre contexte sénégalais, ensemble, nous nous sommes interrogé sur ce concept “biens commun” en Afrique, et plus particulièrement dans le rôle de la création artistique.

Les biens communs n’existent qu’inscrits dans une communauté consciente de soi et qui a la volonté d’agir par elle-même. C’est dans ce sens que les artistes peuvent être les premiers interpellés à activer et bâtir des nouveaux récits capables de redonner du sens au fait de vivre ensemble.

Il s’avérait pertinent, lors du festival Afropixel, de proposer un temps pour réfléchir avec des intellectuels et des artistes du continent sur le rôle de la création artistique dans la construction des communautés et sur comment cette capacité peut être partagée auprès du plus grand monde.

Extrait des vides du débat :
"Introduction au débat" Marion Louisgrand, Susana Moliner, Marta Vallejo et Ibrahima Wane
"En-commum" Achille Mbembe, historien
"Pratique" Felwine Sarr, écrivain, musicien, économiste
"Honnêteté" Ken Bugul, écrivain
"Sens" Kan-Si, artiste plasticien
"Crédibilité" Thiat, rappeur et membre du collectif Y’en a marre
"Circuit" Simon Njami, commissaire indépendant


Remix / réutilisation multimédia, culture libre et biens communs
Intervenants : Alain Ambrosi, Frederic Sultan, Felipe G. Gil], Catherine Lenoble]...
Samedi 19 mai à 17h
Kër Thiossane

Les technologies numériques permettent l’accès à l’information et rendent possible la création et la diffusion des contenus hors d’une logique linéaire et pyramidale. Le renouveau du partage des savoirs contribue à dessiner de nouveaux imaginaires qui, à travers le monde et dans la diversité du monde, configurent autrement notre rapport avec le réel.

Comment créons-nous la “communauté” à travers la réutilisation multimédia ? Le remixage est une des possibilités qui appelle à la réappropriation de nos récits et qui permet de nous projeter et nous identifier de façon critique en communauté.

Dans le cadre du projet "Remix the commons / Remix biens communs"


Réalités de la création numérique en Afrique : état des lieux, attentes et perspectives
Journée rencontres à l’Institut Français de Dakar
Mercredi 16 mai, de 9h à 19h (en salle de cinéma)

Dans le cadre du Dak’Art_Lab de la Biennale de Dakar 2012, le groupe de réflexion des Acteurs du numérique au Sénégal se rassemble autour d’une journée de rencontres pour établir un état des lieux et donner plus de visibilité à la création numérique en Afrique. Les discussions ont porté en partie sur l’esthétique du numérique et les avantages du Libre et de l’Open Source dans le contexte africain. N’Goné Fall, éditrice, conservatrice et critique d’art, a animé et modèré cette journée.

Voici le lien du vidéo consacré à la journée : https://www.youtube.com/watch ?v=s7WM-NouRcw


Des lectures et présentations d’ouvrages en libre partage


Présentation de l’édition "Giss Giss 2050" (éditions à la criée)
sortie de l’atelier 3D Fiction – Dakar Dead Drop Fiction

Catherine Lenoble, Julien Maudet & les participants de l’atelier en mars
Mercredi 16 mai Présentation de l’édition 3D Fiction et démo du dispositif à l’Institut Français, dans le cadre la Journée des acteurs du numérique – Biennale de Dakar
Jeudi 17 mai à 17h30 Rendez-vous à Kër Thiossane pour un parcours à travers Dakar 2050

En mars 2012, Julien Maudet (créateur et éditeur de jeux) et Catherine Lenoble (auteure multimédia) ont animé un atelier d’écriture collaborative à Kër Thiossane afin de faire émerger un récit commun sur le futur de Dakar. L’approche collaborative a permit aux participants de se projeter ensemble dans des lieux, de développer des scénarios à plusieurs entrées à partir d’intuitions sur le devenir d’une des plus grandes villes d’Afrique. Dakar se déploie alors sous un nouvel angle... l’écriture d’anticipation comme un jeu de piste incertain, l’écriture collaborative comme une signature en réseau et anonyme.

Retrouvez l’ensemble des 13 clés / 13 lieux sur la carte mondiale des Dead Drops : http://dakardeadropfiction.wordpress.com/

La cartographie Giss Giss 2050 rassemble des fragments de textes et signalant les 13 clés dans une géographie remixée de la ville, elle garde trace d’un parcours fictif, invitant le lecteur à une errance dans un possible de Dakar.

L’édition a été diffusée à l’occasion du festival Afropixel ; elle est également accessible au format numérique sur toutes les clés usb dans Dakar.

Giss Giss 2050-recto

Giss Giss 2050-verso


Présentation de la publication "RDVN Rendez-vous Numériques"
Jeudi 16 mai
Dans le cadre la Journée des acteurs du numérique – Biennale de Dakar
Institut Français

Cet ouvrage rassemble des textes et des images initiés par le projet Rose des Vents Numériques, porté par Kër Thiossane en partenariat avec Trinity Session (Afrique du Sud), Mains d’Œuvres (France), l’OMDAC (Martinique), le Collectif Yéta à Bamako (Mali), de 2009 à 2012.

Il ne s’agit pas d’un travail définitif, mais plutôt d’un constat d’étape. Un work in progress qui reflète les expériences et les réflexions suscitées par les activités menées au long de ces années autour de la création numérique et de ses implications sociétales en Caraïbes et en Afrique. Un premier ensemble qui dresse un état des lieux de ces nouvelles pratiques qui autorisent un autre rapport à l’art.

Cet ouvrage est consultable et téléchargeable gratuitement au format pdf sur le site www.ci-diguente.net


Présentation du manuel "Fontes libres"
Par Franck Adebiaye (FR / Bénin)
Jeudi 16 mai
Dans le cadre la Journée des acteurs du numérique – Biennale de Dakar
Institut Français.

Cet ouvrage original en français répond au souhait de nombreux graphistes des 5 continents de pouvoir créer, améliorer et partager librement des formes de caractères adaptées à leurs besoins, notamment pour les locuteurs de langues africaines qui ne disposent pas de typographies suffisamment appropriées et diversifiées.

Franck Adebiaye, l’un des co-auteurs du manuel, a bénéficié du soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie pour venir présenter, dans le cadre du festival, les enjeux, les mutations et les opportunités offertes par l’utilisation et la création de polices de caractères libres dans ces aspects artistiques, techniques et juridiques.

Cet ouvrage est consultable et téléchargeable gratuitement au format web, pdf et sur le site : http://fr.flossmanuals.net/fontes-libres/


Des ateliers ou espaces de laboratoire
pour la création et le partage des savoirs


Laboratoire #2 : DYR “Defko Yaw Rek”
en partenariat avec Usinette (FR) et Enda Ecopole
2 au 14 mai
Atelier menuiserie métallique Niary Taly - Kër Thiossane

Suite aux réflexions lors du festival Pixelini à Bamako sur le sens et la forme des Fablabs en cours de définition en Afrique de l’Ouest, le laboratoire DYR “Defko Yaw Rek” (“fais le toi même” en wolof) a rassemblé, en partenariat avec Enda Ecopole, une douzaine de des “bidouilleurs”, informaticiens, hackers, artisans (menuisiers, électroniciens...), artistes sénégalais et maliens pour la réalisation d’une extradeuse recycleuse à déchets plastiques, proposée par le collectif Usinette L’extradeuse a été présentée à l’Institut Français, le 16 mai.
L’activité DYR "Defko Yaw Rek" a été réalisée avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie.


Atelier Web TV
du 10 au 23 mai 2012
Espace Cy Vogue – Stade Demba Diop - Kër Thiossane

En partenariat avec Artisttik (BENIN) ; La Manufacture (FRANCE) Technocité (BELGIQUE), Kër Thiossane A accueillé cet atelier mis en oeuvre dans le cadre du projet "WebEAtv", initiative soutenue par le Fonds francophone des inforoutes de l’Organisation internationale de la Francophonie. Cet atelier vise à enrichir la mémoire des arts vivants de l’espace culturel francophone à travers la mise en ligne d’une base de données couvrant différents événements culturels, dans ce cas, le festival Afropixel.

Après une première session à Mons au CECN en avril, cette session à Dakar a formé 5 jeunes sénégalais, 1 béninois, 1 français et 4 Belges aux outils numériques, à la pratique de l’image, du son et de la vidéo numérique. Elle sera suivi d’une autre session en France qui couvrira le Festival d’Avignon puis au Bénin.


Atelier Remix the videos
Felipe G. Gil du collectif Zemos 98
17 au 19 mai 2012
Kër Thiossane

Pendant trois jours le collectif Zemos 98 de Sevilla a proposé une atelier de remixage de vidéos. Cette formation intervenait dans le cadre du projet “Remix the commons dont Kër Thiossane est partenaire, au Sénégal.
Cette concertation a mèné à la réalisation d’un premier remix qui a été présenté pour la soirée de clôture sous forme de veejaing.

Dans le cadre du projet "Remix the commons / Remix biens communs"


Atelier de sérigraphie mobile “Dakar Typo”
Sébastien DegeilhFabien Cornut 642 – Oumar – Tinary – Laure
Pendant les événements du Festival

Dans la continuité de l’atelier Dakar Typo mené en mars, à Kër Thiossane avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie, un atelier de sérigraphie mobile a été mis en place, sur les différents lieux du festival. Il a permis d’imprimer en direct une sélection de visuels de communication, et de slogans "biens communs", issus du festival sur des T.Shirts ou sur des vêtements apportés par le public.

Chacun a eu la possibilité de faire imprimer le message de son choix sur des vêtements recyclables.

Les typographies DAKAR TYPO sont proposées en téléchargement libre.


Des soirées et différents temps festifs


Carte blanche à Kër Thiossane
Mercredi 16 mai à 20h30
Institut Français

Pour cette soirée, le collectif espagnol Demodrama Faces (Espagne) a été à l’honneur. Une série de pièces pluridisciplinaires réalisées avec une dizaine d’artistes et d’informaticiens dakarois, à l’occasion d’un atelier autour de masques numériques à Kër Thiossane, en décembre 2011 ont été à nouveau jouées sur la scène de l’Institut.

L’artiste Yassine Balbzioui peintre, plasticien, performeur, en résidence à Kër Thiossane pour le Festival Afropixel, a réalisé une autre performance également à partir des masques interactifs, en collaboration avec Demodrama Faces.

Enfin, Momar François SYLLA et le groupe BAYEFALL a clôturé la soirée, avec une musique reggae mélangeant des rythmes M’Balax et sonorités jazzy ; une nouvelle couleur au sein de la mouvance reggae au Sénégal. Après plus de dix ans de concerts en Europe, Momar François Sylla se produisait pour la seconde fois au Sénégal.


Soirée de clôture - Dix ans en commun
Samedi 19 mai à partir de 21h
Kër Thiossane

Au cours des dix dernières années, Kër Thiossane a mené de nombreux projets riches en réflexion et en création. Toutes les actions menées dans cet espace se sont nourries de rencontres, d’échanges, d’appuis précieux de la part de personnes aux profils très différents, du Sénégal et de partout dans le monde.
Pour marquer les dix ans de ce vaste Bien Commun et pour clôturer le festival Afropixel, une soirée festive a été proposée.

Au programme, de nombreux artistes et une jam session riche d’improvisation.

La performance multimédia issue de l’atelier Cartes Postales Sonores en collaboration avec l’Association Rescap’Art de l’hôpital Fann, Elizabeth Gily, Antoine Louisgrand, Armin Kane, Gérard Gabayen, Ndiaga Ndiaye, Sidibé a ouvert la soirée.


Les danseurs Andrea Ouemba & Clue, de la Compagnie Premiers Temps sont remontés sur la "Planche interactive" construite et expérimenté avec l’artiste Walid Breidi, lors d’un ateliers autour de la danse interactive, à Kër Thiossane, en 2002...



Merci à tous : Yassine Balbzioui, le collectif Demodrama Faces, The Trinity Session, Amadou Kane Sy et Muhsana Ali - Porte et Passage, le groupe Bayefall, Élise Fitte-Duval, Andréa Ouemba - Compagnie 1° Temps, Ceptik, Bintou Camara, Catherine Lenoble, Julien Maudet, Alexandre Kobers, Ursula de la Jaquiniere, Vanessa Brunt, Abdoulaye, Katia Anguelova, Luccio Lazzara, iolanda Pesa, Maksaens Denis, Kader Dikhate, Maksens Denis, Alicia Gomis, Kadijatou Ba, Angelina Nwachukwu, Abdoulaye Mbaye, Lamine Dieme, Adama Samoura, Babacar Soulare, Fatoumata Bintou Sall, Mbaye Diop, Racine Gaye, Babacar Ndiaye, Edgard Ekou Afaoutou, Charles Seck, Gérard Gabayen, Racine Gaye, Babacar Sy, Bolé Thiaw, Serigne Babacar Ndiaye, Ch. Yakhouba Sidibé, Ndiaga Ndiaye, Michel Sene, El Hadj, Kandé Sagna, Ndeye Diouf, Maty Sy Ndiaye ; Sebastien Degeilh, Fabien Cornut, Felipe G. Gil -Zemos98, Achille Mbembe, Simon Njami, Thiat, Ibrahima Wane, Ken Bugul, Alain Ambroisi, Fréderic Sultan, Felwine Sarr, Franck Adebiaye, Marta Vallejo

Toute l’Equipe de Kër Thiossane : Momar François Sylla, Marion Louisgrand Sylla, Susana Moliner Delgado, Roland Assilevi, Abdoulaye Mbaye, Angelina Nwachukwu, Bathie Samba Tounkara, Daouda Kote, Balla Thiam, Marie Joseph Niandio, Ida Blanche Bounkanzi, Hamadou Ba, Ndiaga Sylla et tous les jeunes et habitants du quartier de Sicap Liberté 2 qui ont contribué à la réussite du festival

___

Avec le soutien de :

l’Organisation International de la Francophonie
l’Ambassade d’Espagne au Sénégal
Arts Collaboratory
l’UNESCO - FIDC
la Fondation Lettera 27
Moleskine
la Ville de Dakar
l’Institut Français au Sénégal
le Goethe Institut
Cinéma Numérique Ambulant
Nefertiti
le Off de la Biennal de Dakar 2012